3B1 Le réflexe myotatique, un exemple de commande réflexe du muscle 

A- Le réflexe myotatique est innée, involontaire et rapide.

Le réflexe myotatique sert d'outil diagnostique pour apprécier l'intégrité du système neuromusculaire : par un choc léger sur un tendon, on provoque la contraction du muscle étiré (exemple du réflexe rotulien ou achilléen). 
Cliquez pour agrandir l'imageLe réflexe myotatique est un réflexe mono synaptique. Il met en jeu différents éléments qui constituent l'arc-réflexe.

Il permet à chaque instant le maintien de la posture. Les mouvements du squelettes, sont permis par le fonctionnement antagoniste de deux muscles. Quand l'un se contracte, l'autre se relâche.

Ex: le réflexe achilléen(animation ci-dessous)  ou rotulien (à droite) enregistré par l'ExAO correspond à la contraction d'un muscle extenseur, en réponse à son propre étirement tandis que le muscle antagoniste (fléchisseur) est relâché.
** Animation montrant la circulation du  message nerveux lors du réflexe Achilléen
http://www.biologieenflash.net/animation.php?ref=bio-0027-3

B- Support histologique de l'arc réflexe

Le message nerveux crée au niveau du fuseau neuromusculaire . C'est un récepteur sensoriel qui traduit l'intensité de stimulation , c'est à dire le degré d'extension en message nerveux.
Il circule très rapidement le long d'une fibre sensitive , il passe par la racine dorsale, et rejoint le corps cellulaire du neurone moteurdans la substance grise des la moelle épinière.
Le message est intégré et le message moteur circule par la racine ventrale le long de la fibre motrice jusqu'à la plaque motrice.

L'arc réflexe est donc constitué de deux neurones uniquement.
L'information circule dans un sens au niveau des fibres nerveuses.
Elle circule dans les deux sens dans le nerf rachidien, composé de fibres motrices et sensitives.

Schéma d'un arc réflexe

Cliquez pour agrandir l'image
Tissus associés à l'arc réflexe.
Récepteur sensoriel = fuseau neuromusculaire
Cliquez pour agrandir l'image
Photographie du nerf dilacéré
Photographie de CT de nerf
Photographie de moelle
Photographie de moto neurone étoilé de la substance grise
Photographie de la plaque motrice
La commande de la contraction met en jeu le fonctionnement de la synapse neuromusculaire

C- Réflexe monosynaptique

La communication entre l'axone sensitif et le corps cellulaire moteur se fait par l'intermédiaire d'une synapse. Dans le cas du réflexe mono-synaptique, elle est excitatrice. L'acétyl-choline (neuromédiateur) en formant un complexe avec les récepteurs post synaptiques entraînent une dépolarisation de la membrane du motoneurone et la formation d'une message moteur.


synapses-integration.ppt

D- Le codage du message nerveux

Les membranes des fibres nerveuses fonctionnent comme les deux pole d'une pile électrique. Le signal de base du message nerveux : le potentiel d'action est une variation du potentiel de membrane.

Le neurone moteur conduit un message nerveux codé en fréquence de potentiels d'actions.

Pour télécharger le logiciel nerf:
http://svt.cpf.edu.lb/mapage14/index.html#bv000006
Schéma d'un potentiel d'action
Cliquez pour agrandir l'image
Codage du message nerveux
Cliquez pour agrandir l'image
La synapse traduit la fréquence de PA en quantité de neuromédiateurs. Ils sont:
  • soit excitateurs comme par exemple l'acétylcholine de la synapse neuro-musculaire et la synapse neuro-neuronique de l'arc mono synaptique.
  • soit inhibiteur comme le GABA de la synapse neuro-neuronique de l'inter neurone du circuit di synaptique.
Schéma bilan du fonctionnement du l'arc réflexe monosynaptique
Cliquez pour agrandir l'image